À propos

Le Collectif Interculturel est né d’une histoire de rencontres, d’amitiés entre nous, d’horizons et de cultures différentes avec un même souci de partager, de comprendre, de connaître, de réfléchir ensemble, d’aller au-delà des idées toutes faites et des clichés : ouvrir des espaces pour se parler et penser.

En juin 2001, nous faisons le constat que les uns et les autres et surtout les plus jeunes étaient enfermés dans des comportements contradictoires (ex: consommation de viande halal et d’alcool…) et des fantasmes ( ex: idéalisation du pays d’origine).

Nous observons une méconnaissance de leur culture d’origine et leur histoire.

C’est ainsi qu’est née l’idée de rencontres pour mieux appréhender ces questions.

La dimension culturelle n’est qu’une variable parmi d’autres outils d’analyse. Analyser le comportement de l’individu seulement par des aspects culturels n’est pas pertinent car d’autres données entrent en jeu (économiques, sociologiques, psychologiques…). Ces comportements sont des messages à décoder. Ils reflètent le trouble de tout un chacun en recherche de lien, de repères.

Objectif
  • Permettre une rencontre de personnes d’horizons différents et un échange pour un enrichissement personnel.
  • Favoriser une réflexion qui puisse se poursuivre sur du long terme et évoluer au fil des initiatives.
  • Dégager des perspectives et des projets innovants afin d’aider les acteurs de terrains à accompagner ces évolutions.
  • Ouvrir des pistes de réflexion pour travailler avec les publics de chaque structure sur l’acceptation de l’autre afin de créer l’échange et l’ouverture des barrières culturelles.
  • Promouvoir les valeurs de l’éducation populaire.
Méthode
  • Interventions et conférences sur le thème de la rencontre et du vivre ensemble.
  • Échange sur nos expérience et nos positionnement personnels.
  • Conserver une trace (audio et écrite) pour que la réflexion puisse se poursuivre.
Publics visés
  • Jeunes.
  • Habitants des quartiers périphériques et de Toulouse centre.
  • Militants associatifs.
  • Intervenants sociaux.
  • Universitaires.
Structures du Collectif
  • Circuits Jeunes

circuit jeunesQuand on a entre 10 et 20 ans, que l’on habite les quartiers Tabar, la Faourette, Papus ou Bordelongue, il peut être utile et parfois nécéssaire de savoir comment rencontrer un adulte ouvert, disponible, attentif; quand c’est le bon moment, pour mieux comprendre ce qui est en train d’arriver, prendre du recul, se préparer, oser, se lancer, s’ouvrir aux autres, voir ailleurs, prendre sa vie en main, trouver son chemin, changer quelque chose, y aller…Les rencontres peuvent déboucher sur un accompagnement éducatif, une aide aux démarches engagées par les personnes, seules ou à plusieurs, à la fois soutien et exigence… Des projets collectifs peuvent se mettre progressivement en place, devenir très réels…,des ateliers, comme vidéo, motivent les énergies… Chemin faisant, la confiance retrouvée fonde un projet de vie.

cd31-logo-cmjn   grand-toulouse-plie

  • La Maison des chômeurs Partage – Faourette

logo-partageIndépendante, laïque, attachée aux droits de l’Homme, ouverte à tous, l’association Partage Faourette s’inscrit dans la lutte contre toutes les logiques d’exclusion.  Elle soutient le développement de la démocratie participative locale, en affirmant  le droit à l’expression  de toutes les communautés. Elle œuvre dans un esprit de solidarité, de convivialité et  d’éducation populaire.

Fondée en 1993 selon la loi 1901 et membre de Mouvement National des Chômeurs et Précaires, elle  assure depuis 2005 une double mission comme centre Social associatif. Elle inscrit  son action dans le cadre de la Politique de la Ville et du développement local sur les  plans social, économique, culturel et environnemental. Elle propose

  • Des lieux d’accueil et d’animation de la vie sociale des quartiers Faourette, Bordelongue, Papus, Tabar s’inscrivant dans la politique de développement social de ces quartiers dans une démarche participative, habitants / acteurs associatifs et institutionnels.
  • Des équipements à vocation pluri – générationnelle.
  • Des lieux d’interventions sociales concertées et novatrices. 
  • Des lieux de services utiles aux populations de ces quartiers. 
  • Des lieux  de prise en compte,  pour les  personnes issues de l’immigration, des difficultés liées aux pratiques discriminatoires dans les domaines de l’accès à l’emploi, au logement, à la santé et souffrance psychosociale…  

La démarche d’animation globale développée a une fonction transversale de soutien  à l’animation de la vie sociale et au développement local de ces quartiers. C’est pourquoi nous  privilégions les démarches participatives, non seulement avec les personnes qui fréquentent la structure mais aussi beaucoup plus largement avec les habitants  et les acteurs associatifs et institutionnels de ces quartiers.

web.lerelaisinternet.com/partagefaourette

  • La Maison de Quartier de Bagatelle

logom2qb-5Est une association qui milite pour la rencontre des cultures à travers des soirées conviviales de débats et de musiques. C’est un lieu ouvert aux habitants du quartier et à tous ceux qui partagent les valeurs de paix et de tolérance.

www.maison-quartier-bagatelle.fr

  • Karavan

logo-karavan3-3Fondée le 7 novembre 2001, et née des activités culturelles de l’association Vivre Ensemble, Karavan s’est d’abord fait connaître par l’organisation et la gestion du festival « Les Rendez Vous du 38 ». Située dans le quartier d’Empalot à Toulouse, elle a, dés le départ, mis au coeur de ses préoccupations des actions culturelles de proximité vecteur de lien et d’échange intergénérationnel, interethnique et interculturel. L’objectif général de toutes ces activités culturelles est de créer des cadres de rencontres et d’échanges avec les habitants, d’accès à la culture pour tous, de prise de conscience du véritable rôle positif du citoyen dans son environnement, d’incitation à la participation à la vie associative et civique contre les réflexes du communautarisme négatif, contre l’isolement et les discriminations, de renforcement du lien social, d’encouragement à l’ouverture et à la tolérance et d’amélioration de l’image du quartier. Ses principales actions sont le journal « Les coursives d’Empalot »; Sous les Toiles; Le Marché de la solidarité; son cycle de lutte contre les discriminations « Pour l’égalité des droits et la citoyenneté »; Le ciné-club de la diversité et son Stand Vie de Quartier.

karavan.org

  • L’Atelier du Scribe

atelier-du-scribeL’association l’Atelier du Scribe offre des services d’écrivain public et de traduction.
Créé il y a 17 ans, l’Atelier du Scribe propose des services de rédaction de courrier administratif, de traduction de texte, d’accompagnement à l’insertion professionnelle. Sa fondatrice, Farida Gourmala, y exerce en tant qu’écrivain public. L’association compte aujourd’hui trois bénévoles. Elle accueille ceux qui maîtrisent mal le français, ainsi que « des personnes âgées, illettrées ou handicapées ».  Elle propose différents ateliers, comme celui consacré à l’informatique ou l’accès au droit. Avec des associations partenaires l’Atelier du scribe s’implique pour des évènements en faveur du vivre ensemble et la culture pour tous. Dans des collectifs pour les droits des femmes, L’atelier du scribe œuvre dans  diverses actions en faveur de la cause de l’égalité entre femme et homme.

Publicités